Les portraits de BREIZH FEMMES

Yue, étudiante chinoise à Rennes veut devenir ingénieure pour changer les villes chinoises.

Jessica est musicienne, elle a dompté le tuba et découvert qu'elle était féministe.

Marie-Anne Chapdelaine, députée d'Ille et Vilaine, élue en 2012 ; "ce que je ne sais pas, je l'apprendrai" témoigne-t-elle avec humilité

Marine Bachelot défend un théâtre engagé mais toujours plein d'humour.

Marie-Renée est militante au Mouvement du Nid ; depuis quarante ans elle accompagne les personnes prostituées

Nathalie Marchand est agricultrice et fière de l'être.

Caroline Bernard est mosaïste au pays d'Odorico; elle a transformé son passe-temps en passion.

Laurence Noëlle a appris à transformer ses hontes.

Florence et Mireille se sont dit "oui" par amour.

Annaïck Morvan distille de l'égalité dans toute la Bretagne.

Avec Karine et Géraldine Yadla'VIE en photos

Christine Barbedet, la femme qui fait parler les objets

Pinar Selek garde un demi-espoir

Françoise Soulimant est militante, encore et encore

Renée Brébel, femme de Terre-Neuvas dans les tempêtes

Billy Ze Kick ne veut plus être une "femme sans mains"

Clotilde Vautier ou l'histoire d'un secret

Fabienne Gicquel a mille et une manières d'être agricultrice

Ghislaine Mesnage : une femme en lutte

Geneviève Gimelle veut partager sa marmite

Zara Moussa a une arme, c'est son micro

Anaïg Trouchard, présidente du Conseil Régional des Jeunes, ne fait pas de politique

Michelle Van Hooland s'est reconvertie et maintenant, elle s'amuse

Irina Teodorescu écrit des mondes loufoques

Florence Montreynaud ne veut plus voir de machos

Annie Ebrel sait d'où elle vient

Guillaume Hubert s'engage pour le féminisme

Djaïli Amadou Amal est la voix des femmes du Cameroun

Oriane Pigache rêve sa vie en vert

Geneviève Letourneux défend une politique qui pense

Mélanie Davranche gère sa famille et son labo de chimie

Gabriela Rios, au Chili, rêvait de vivre en France

Nolwenn Pedrono milite pour la mixité en EPS

Albane Buriel a choisi d'agir pour les enfants qui rêvent

Fanny Bugnon une universitaire dans la "vraie vie"

Anaïs Billaud, l'âme du Festival Rue des Livres

Dolores Casteret, du bénévolat à l'entreprise

Hélène Brethes et sa lignée de "femmes admirables"

Klara Coudrais version fanzine

Françoise Bazin, lavandière 2.0

Valérie Objilère-Guilbert, avocate parce qu'elle aime les gens

Anne-Isabelle Gendrot, profession guide conférencière

Jeanne Toutous, militante de chaque instant

Selene Tonon, par-delà les haines

Maïwenn Salomon, pour l'amour de la Bretagne

Sarah Zouak aux identités multiples

Coralie Brunot, une voix pour les émotions

Charline Olivier, ses rencontres "qui torpillent"

Myriam Dubois, retrouver sa vraie nature

Jennifer Maupou, profession : cordonnière

 

 

 

 

 

 

On reste en contact

Grâce à cette rubrique, retournons à la rencontre de femmes qui à un moment de leur parcours ont déjà croisé notre webmagazine depuis sa création en juin 2013...

 

Martha et les "enfants ACZA"

martha

 

Depuis sa création, Breizh Femmes s'intéresse au travail de Martha Diomandé et de son association ACZA qui milite contre l'excision. Pour elle, s'opposer à l'excision, c'est d'abord accompagner les matrones – les exciseuses - vers d'autres pratiques qui permettent de respecter les traditions et d'assurer la formation des petites filles tout en se débarrassant de l'acte mutilant. C'est aussi proposer à ces femmes de rester des membres reconnues de leurs communautés.

Grâce à des campagnes de formation et à la construction de cases de naissance, ACZA est présente dans une quinzaine de villages en Côte d'Ivoire où commence à grandir une nouvelle génération d'enfants qui ne seront jamais excisées et de femmes épanouies dans leur mission d'accoucheuses.

« On ne force personne à venir accoucher dans nos cases – explique Martha Diomandé qui a répondu à quelques questions – mais les femmes qui viennent savent que leur enfant ne pourra pas être excisée. C'est un acte de courage pour elles de s'afficher ainsi. Leurs enfants appartiennent en quelque sorte à l'association. On les appelle les "enfants ACZA" ».

Lire l'interview de Martha Diomandé

Dans la même rubrique, retrouvez également : Céline Boizard ou l'entrepreneuriat comme "une aventure humaine passionnante" ; Anne Lecourt admise dans la cour des grandes.