violeta1

Elle est née à Rennes, mais s'en est éloignée depuis longtemps. Pour la Franco-Chilienne, Violeta Gal-Rodriguez, c'est une vraie fierté d'être programmée dans les journées des droits des femmes du mois de mars.

A l'invitation de l'association Déclic Femmes et du Mouvement de la Paix, elle viendra de l'Hérault avec sa compagnie, l'Insoumise, pour présenter Les yeux de ta mère, une pièce où se répondent les mots et la musique.

 

Violeta Gal-Rodriguez a créé sa compagnie de théâtre du côté de Montpellier voilà déjà deux ans. Son objectif était alors de « réanalyser nos mœurs » et notamment de questionner la mémoire et la transmission, le genre et l'identité. Autant de thématiques qui tiennent à cœur à cette artiste qui se dit « fière d'être issue d'un métissage » et prépare actuellement un nouveau spectacle inspiré par le parcours de sa mère, exilée politique chilienne.

Dans sa démarche créatrice, Violeta Gal-Rodriguez a vite été rejointe par d'autres artistes qui apportent à ses spectacles différentes dimensions. Avec Les yeux de ta mère, découverte par l'association Déclic Femmes l'été dernier au festival d'Avignon, elle partage la scène avec la lumière de Mylène Pastre et le violoncelle de Lula Heldt. « Il y a la parole que je porte et la musique de Lula – explique-t-elle – et puis, il y a la lumière, comme un troisième langage, qui fait partie intégrante de la narration ».

Un « problème politique et militant » avec le 8 mars

Cette adaptation (libre) du texte Le Groenland de Pauline Sales a été créée en 2017. « Je suis devenue maman – raconte Violeta – et ça a changé beaucoup de choses dans ma vie. J'ai senti alors la nécessité d'aborder ce texte qui m'obsédait depuis six ans ». A la manière chilienne, où Violeta a suivi toute sa formation théâtrale, elle choisit de « désacralisé » le texte pour en faire un spectacle-concert sur « la filiation, la maternité et l'enfantement ».

violeta2

La musique devient alors « le contenant émotionnel » de l'artiste. « Ce n'est pas du tout une musique de fond – défend-elle – c'est un langage à part entière qui traduit mes états intérieurs, comme si la musique nourrissait mon corps et le texte, qui en même temps, vont nourrir la musique de Lula. »

Engagée dans la défense des droits des femmes, Violeta Gal-Rodriguez parle de « vision sensible, intime » de cette « femme-mère débordante d'humanité » qu'elle joue dans Les yeux de ta mère, une sorte de complémentarité avec des actions plus militantes qu'elle mène par ailleurs, dans le milieu associatif.

C'est donc avec bonheur qu'elle s'apprête à présenter son spectacle à Rennes, même si, dit-elle « j'ai un problème politique et militant avec la journée du 8 mars. Ça me rend forcément fière d'être associée aux droits des femmes, mais c'est tous les jours qu'on devrait en parler ! »

Geneviève ROY

Et le 13 mars, nous étions à la Maison des Associations de Rennes où la Compagnie l'Insoumise présentait son spectacle Les yeux de ta mère...

Quelle force, quelle puissance, quelle vérité dans ce chant mêlé de la voix de Lula Heldt et de son violoncelle. Un chant qui répond aux cris de douleur, de bonheur et de peur de la comédienne Violeta Gal-Rodriguez. « C'était évident – disait cette dernière après le spectacle – qu'il fallait contraster la violence contenue dans la clairvoyance de ce texte par quelque chose de très onirique. »

Emporté-e-s par les plaintes du violoncelle et la voix envoûtante de la chanteuse inspirée des musiques du monde, on suit dans son errance nocturne avec sa fille cette jeune mère en pleine détresse perdue « géographiquement mais aussi intérieurement ». Vers le Groenland ? Peut-être. Vers un imaginaire rêvé ? Sans doute.

Déprime, surmenage, charge mentale... Peur de l'avenir, peur d'en faire trop ou pas assez... Toutes les mères peuvent sûrement s'y retrouver. Merci à la compagnie l'Insoumise pour ce beau moment !

Pour mémoire : Les yeux de ta mère par la compagnie l'Insoumise le 13 mars à 18h 30 à la Maison des Associations de Rennes, représentation suivie d'une table ronde avec Violeta Gal-Rodriguez et Lula Heldt. Soirée organisée par Déclic Femmes et le Mouvement de la Paix

Photos : ©L'Insoumise

Powered by CoalaWeb

 

Une seule image

Chaque mois, une actualité résumée en une photo...

 

25 novembre - Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes 

noustoutes