poesie

Quel est le point commun entre Arthur Rimbaud, René-Guy Cadou, Emilie Dickinson et Robert Desnos ? La poésie, bien sûr. Mais aussi l'idée originale et généreuse de Morgane Rey qui a voulu en ce temps de confinement faire « un cadeau aux gens » en partageant son amour pour les beaux textes.

Avec sa compagnie Erébé Kouliballets, elle propose plusieurs fois par semaine des lectures téléphoniques un peu comme « un acte de guérison ».

 

Trois jours par semaine, lorsque son téléphone sonne, Morgane Rey décroche sans connaître la personne qui l'appelle. Une expérience étrange qu'elle vit avec beaucoup d'enthousiasme. Et de générosité. Parce qu'elle adore la poésie et considère que « la littérature est une parole d'amour » l'artiste a voulu s'emparer de ce temps de confinement pour aller vers celles et ceux qui ne peuvent plus venir la voir sur scène. Sa compagnie a dû annuler cinq spectacles au mois de mars.

« J'avais envie de faire un cadeau aux gens – dit-elle – je me demandais comment offrir quelque chose en respectant toutes les contraintes du moment ». Sa première idée – des lectures via facebook - semble difficile à mettre en place sans image ; or, elle ne veut pas de cette intrusion dans « l'univers intime de chacun ». C'est donc le téléphone qui sera le mode de communication retenu. « En ce moment – dit-elle encore - on passe tous beaucoup de temps au téléphone, mais là c'est pour une démarche artistique, pas pour échanger des nouvelles et parler du virus ! »

Se laisser « guider par les voix » pour le choix des textes

Deux fois par semaine, donc, elle attend qu'on l'appelle. Et de son côté, son ami comédien, fidèle de la compagnie depuis près de trente ans, Philippe Robert, attend aussi chez lui. Leurs deux numéros de téléphone personnels sont disponibles chaque mardi et mercredi après-midi et chaque mercredi soir pour dix minutes d'émotions partagés. Rien ne peut remplacer le spectacle vivant, Morgane Rey en est persuadée, mais il faut s'adapter aux difficultés du présent et écouter un poème peut être un moment privilégié, d'apaisement, de rêve voire « de guérison » ! « Ça m'a extirpée de mon quotidien, la voix du comédien m'a accompagnée jusqu'à mon coucher » témoigne jeudi une auditrice du mercredi soir.

Poètes surréalistes, artistes étrangers, mélange d'époques proches ou plus lointaines... « ça voyage pas mal » dans le répertoire des artistes qui après chaque séance prennent le temps d'échanger sur leurs « stratégies ». Parfois, Morgane et Philippe préparent des textes et finalement, en choisissent d'autres au dernier moment. Il faut que « ça se digère vite, que ça percute l'esprit et que ça aille directement au cœur ».

« Un poème c'est toujours agréable à recevoir – affirme Morgane - C'est un moment de soi à soi ; les gens s'isolent dans leur isolement, choisissent un petit coin tranquille chez eux et de notre côté nous nous laissons guider par leur voix pour choisir le texte qui conviendra le mieux. C'est aussi formateur pour nous ; d'habitude, dans nos lectures, on est face aux gens et même si on ne les connaît pas, nos regards se rencontrent ; là, il n'y a que la voix et le silence, aussi ! Mais il y a quand même des émotions... c'est vraiment une belle expérience ! »

Geneviève ROY

Pour aller plus loin : vivez l'expérience en appelant Philippe au 02 99 67 37 03 chaque mardi après-midi de 14h à 15h ou Morgane au 06 88 74 81 12 chaque mercredi après-midi de 14h à 15h ou l'un ou l'autre des deux numéros le mercredi soir de 21h à 22h. Chaque appel dure dix minutes. Si ça ne marche pas tout de suite, rappelez dix minutes plus tard... A noter le mercredi 8 avril, les séances du soir sont réservées à des textes écrits par ou pour des femmes.

En savoir plus sur la page facebook de la compagnie Erébé Kouliballets

Photo : tag anonyme sur le mur de la piscine de Villejean

Powered by CoalaWeb