Drôle d'idée, a-t-on envie de dire, que de programmer un spectacle pour enfants en plein mois des droits des femmes. C'est en tout cas le choix qu'avait fait l'AGV 35 lundi dernier en présentant dans la salle polyvalente des Gens du Voyage de Rennes un spectacle intitulé OMA. Ambiance flamenco réussie pour ce qui s'annonçait comme « un conte dansé ».

flamenco« Tout public à partir de trois ans » disait encore l'affichette de la compagnie Apsâra et il est vrai que ce sont les enfants, nombreux-ses, qui s'y sont le mieux retrouvés. La "trop" merveilleuse histoire de Cendrillon revue à la sauce gitane par une clowne sans nez rouge a réjouit les plus jeunes qui ont rit, crié quand il le fallait et n'ont pas hésiter à monter sur scène à l'heure du « bal participatif ».

Ici, Cendrillon est une petite gitane en butte aux quolibets, le bal du prince est un concours de danse et la pantoufle de vair prend des allures de souliers à bouts ferrés. On tape dans les mains pour encourager la danseuse dans sa jolie robe rouge à pois blancs, on l'avertit quand la bonne fée apparaît en fond de scène et on applaudit à la fin heureuse.

Bref, un vrai conte de fée, à une nuance près. Lorsque la narratrice semble conclure l'histoire d'un incontournable « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants », Cendrillon s'offusque et précise qu'elle veut bien quelques enfants mais que sa principale envie est surtout d'être danseuse et reconnue pour son travail et son talent.

Message subliminal pour les petites filles et leurs parents ? Pas si subtil que ça ; en fin de spectacle, on invite les participant-e-s à rester pour échanger. Et c'est bien avec insistance qu'on aborde le sujet. Désintérêt, timidité, heure du repas ? Rares sont les personnes qui ont eu envie d'aller plus loin. Les enfants, eux et elles, sont reparti-e-s des chants et des danses plein la tête, fier-ère-s d'appartenir à une communauté qui affiche la danse comme une valeur !

Geneviève ROY

Powered by CoalaWeb