Du 13 au 19 octobre se déroule la semaine mondiale de l'allaitement maternel. Injonction aux jeunes mères de se conformer au modèle dominant ou simple temps de réflexion pour les couples avant la naissance de bébé ?

Chacun apportera sa réponse et trouvera la solution qui lui convient.

Pour nombre d'associations concernées par la parentalité, cette semaine est d'abord l'occasion d'échanger sur des modes de relations intimes qui permettent plus de proximité entre parents et nouveaux-nés.

 

bebe

 

Comme chaque année à l'automne, voici venu le temps de la semaine mondiale de l'allaitement maternel. Sujet à polémique s'il en est, l'allaitement maternel passe aux yeux de certains parents pour le choix incontournable d'un début de vie ; pour d'autres, c'est juste une contrainte supplémentaire pour la mère et l'excuse pour le père de ne pas s'impliquer dans les soins quotidiens du nourrisson.

Quoiqu'il en soit de plus en plus d'enfants sont nourris aux seins – plus de 60% en France - et la pression reste forte sur les jeunes mamans pour les inciter à avoir recours à ce mode d'alimentation au moins durant les premiers mois. Avec des résultats variables selon les âges, niveaux d'études et catégories socioprofessionnelles des mères mais aussi selon le regard que porte le père sur sa compagne allaitante.

La semaine de l'allaitement maternel n'a pas a priori pour objectif de convaincre les uns ou les autres. Elle doit juste permettre aux futurs jeunes parents de faire le choix qui s'adaptera le mieux à leur mode de vie. « C'est la décision du couple et ça ne regarde pas les autres – insiste une puéricultrice en PMI de Rennes – je suis là pour répondre à leurs questions et les guider mais surtout pas pour décider à leur place. »

Pour elle, si le taux d'allaitement maternel est en continuelle augmentation, rien à voir avec une quelconque mode ; c'est juste la réponse au désir des parents « d'être au plus près de leur bébé et d'accéder à ses besoins de la façon la plus naturelle possible. » On peut aussi y trouver une justification économique ou penser que c'est meilleur pour la santé du bébé et celle de la mère. Quant à la place du père, il peut dit-elle, parfaitement la trouver dans les autres soins : donner le bain ou changer la couche, par exemple.

Masser, porter, bercer

portage

 Les animations proposées tout au long de cette semaine de l'allaitement sont surtout destinées à éclairer les jeunes parents et/ou les futurs parents sur les besoins physiologiques de leur enfant non seulement en terme de nourriture mais aussi de sommeil, de transit, etc... et parfois simplement à les rassurer.

Pour toutes les associations qui en profitent chaque année pour animer des ateliers, conférences ou tables-rondes notamment dans les centres sociaux ou les maternités, c'est aussi l'occasion de présenter des modes alternatifs de soins aux plus petits.

Toujours pour répondre à cette envie des parents d'être le plus proche possible physiquement, on parle de porter, de masser ou encore de bercer bébé ; on chante et on danse avec lui. C'est ce que Charline de l'association Le Cocon appelle de la « parentalité proximale ». C'est vivre « la continuité de la grossesse et écouter les besoins du bébé ». Or, dit-elle « un bébé a besoin d'être dans les bras de ses parents. » Et elle souligne qu'en matière de portage notamment, si les conseils sont indispensables pour apprendre à bien positionner l'enfant dans son écharpe, il en va aussi du confort du parent qui ne manquera pas de se faire mal au dos s'il ne soutient pas correctement son enfant.

Information, prévention, rappel des règles de sécurité ou apprentissage de techniques, échanges, débats... derrière ses objectifs il s'agit d'abord pour tous-toutes les acteurs et actrices de cette semaine mondiale de l'allaitement (et bien plus) de permettre au parent de développer « ses propres compétences». Et de vivre au mieux une relation unique.

Geneviève ROY

Pour aller plus loin : toutes les maternités de Bretagne adhèrent aujourd'hui à un réseau. Chaque département propose de nombreux services et informations que l'on peut trouver sur les sites dédiés :
- pour l'Ille et Vilaine : réseau périnat 35
- pour le Finistère : réseau RPBO
- pour le Morbihan : réseau périnat 56
- pour les Côtes d'Armor : réseau ADEPAFIN

Tout savoir sur l'allaitement maternel sur le site de la Coordination Française pour l'Allaitement Maternel (COFAM)

La manifestation annuelle « la grande tétée » aura lieu cette année le dimanche 12 octobre notamment à Redon, Vannes, Rennes, Quimper, Pontivy, Ploërmel et le 16 octobre à Brest.

Powered by CoalaWeb

Concours de nouvelles

Bravo aux deux lauréat-es du concours de nouvelles 2019/2020 organisé par Breizh Femmes et l'association MOTS POUR MOTS. Pour cette quatrième édition deux textes ont été primés par le jury ; premier prix ex-aequo pour : 

- Calando de Christine Leroy

- Le printemps en hiver de Bernard Marsigny

Bravo et merci aussi à toutes celles et tous ceux qui ont participé à ce concours. La cinquième édition se déroulera de juin à octobre 2020. A suivre...