L'association Danse à tous les étages fête ses vingt ans.

A Rennes, elle profite du spectacle annuel des Créatives pour proposer une soirée entièrement féminine ; à Brest, la fête aura lieu le mois prochain autour du projet Portraits en Mouvement.

Questions à deux des organisatrices : Fanny Lambert, coordinatrice 35, et Hélène Lumeau, médiatrice sociale.

 

DSCN7238

 

 

 Le projet Créatives 2017 à Rennes s'appelle Chemin ; quelles sont ces caractéristiques ?

Fanny Lambert
Pour la 13ème édition, nous avons trois artistes associé-e-s : le chorégraphe Cédric Cherdel et deux danseuses : Lucie Collardeau et Lénaïg Le Yeuc'h. Le groupe a débuté avec quinze femmes, elles seront onze sur la scène du Triangle après deux mois d'ateliers chorégraphiques à raison de deux rendez-vous par semaine. Le spectacle s'est construit avec elles en tenant compte des individualités et des personnalités de chacune et à partir de ce qu'elles ont partagé : des textes, des chansons, des objets... Ce sont des femmes d'une moyenne d'âge de trente-cinq ans, assez studieuses.
Créatives est un parcours chorégraphique et culturel constitué non seulement des ateliers de danse mais aussi de sorties et de spectacles chaque mois et des Cafés Créatives, un moyen pour elles de se rencontrer mais aussi de rencontrer d'anciennes participantes de ce projet des années passées. On s'adapte aux demandes du groupe ; cette année, par exemple, nous avons eu beaucoup de questions sur la danse contemporaine et nous avons organisé une rencontre pour donner des dates-clefs, des repères, etc.

Hélène Lumeau
Le titre du spectacle, Chemin, fait référence à ces différents parcours de femmes qui se croisent aujourd'hui. Elles sont toutes sur le même chemin pour ensuite repartir chacune de son côté vers des projets personnels, professionnels, etc. Chaque année le groupe se construit différemment et c'est toujours intéressant de voir ces femmes qui ne se connaissent absolument pas et qui partagent quelque chose autour de la danse. Cette année, elles ont mis en place une boite mail pour échanger des vidéos et communiquer entre elles et avec les artistes. En tant que médiatrice sociale, je suis là pour les soutenir, être bienveillante, et notamment en cette fin de projet pour les aider à gérer le stress et la pression qui montent et permettre que toutes aillent jusqu'au bout !

Pour fêter les vingt ans de l'association, qu'est-ce qui va se passer le 12 mai au Triangle ?

Fanny Lambert
Nous avons choisi de célébrer les vingt ans de Danse à tous les étages à Rennes ce soir-là autour du spectacle des Créatives car c'est un projet emblématique de l'association. Du coup, ce sera une soirée entièrement féminine avec d'abord les Amazones, un atelier de danse ouvert à quinze femmes puis des dédicaces d'artistes femmes qui ont croisé l'association un moment donné et qui viendront offrir une danse ou une chanson. Après le spectacle Chemin, nous finirons la soirée avec les Vagins Enchantés, un collectif de femmes DJ. Il y a aussi des expositions, des courts métrages et la soirée est ouverte aux hommes, bien sûr !

Quels sont les projets, les perspectives pour Danse à tous les étages ?

Fanny Lambert
On fêtera aussi les vingt ans de l'association à Brest puisque nous sommes une association régionale basée à la fois à Rennes et à Brest. Ce sera le 28 juin autour du projet Portraits en Mouvement et ce sera une fête plutôt familiale. Puis, les Créatives repartiront d'abord à Brest, Morlaix et Saint-Malo où les ateliers se déroulent en automne. Les femmes intéressées par l'édition 2017 peuvent s'inscrire à partir de juin. Pour Rennes, il faudra attendre janvier pour l'édition de mai/juin 2018.
Enfin, mardi prochain, à la salle Guy Ropartz à Rennes, nous proposons un nouveau projet. Il s'agit de Déplaces, la restitution d'un travail qui rassemble des personnes migrantes et des habitantes de Rennes ; c'est un nouveau dispositif qui allie la danse, la photo, la vidéo et qui s'inscrit dans la programmation de « Rennes au Pluriel ».

Propos recueillis par Geneviève ROY

Pour aller plus loin :
Vendredi 12 mai au Triangle, de 17h30 à 23h30 – Spectacle Chemin, Créatives 2017, à 20h 30
Mardi 16 mai, à la salle Guy Ropartz, à 20h 30 – Déplaces, expérience chorégraphique, lecture et table ronde en partenariat entre autres avec la Fondation Abbé Pierre, le MRAP, le DAL 35. En savoir plus sur le site de l'association.

Powered by CoalaWeb

 

On reste en contact

Grâce à cette rubrique, retournons à la rencontre de femmes qui à un moment de leur parcours ont déjà croisé notre webmagazine depuis sa création en juin 2013...

 

Martha et les "enfants ACZA"

martha

 

Depuis sa création, Breizh Femmes s'intéresse au travail de Martha Diomandé et de son association ACZA qui milite contre l'excision. Pour elle, s'opposer à l'excision, c'est d'abord accompagner les matrones – les exciseuses - vers d'autres pratiques qui permettent de respecter les traditions et d'assurer la formation des petites filles tout en se débarrassant de l'acte mutilant. C'est aussi proposer à ces femmes de rester des membres reconnues de leurs communautés.

Grâce à des campagnes de formation et à la construction de cases de naissance, ACZA est présente dans une quinzaine de villages en Côte d'Ivoire où commence à grandir une nouvelle génération d'enfants qui ne seront jamais excisées et de femmes épanouies dans leur mission d'accoucheuses.

« On ne force personne à venir accoucher dans nos cases – explique Martha Diomandé qui a répondu à quelques questions – mais les femmes qui viennent savent que leur enfant ne pourra pas être excisée. C'est un acte de courage pour elles de s'afficher ainsi. Leurs enfants appartiennent en quelque sorte à l'association. On les appelle les "enfants ACZA" ».

Lire l'interview de Martha Diomandé

Dans la même rubrique, retrouvez également : Céline Boizard ou l'entrepreneuriat comme "une aventure humaine passionnante" ; Anne Lecourt admise dans la cour des grandes.