Sur la première photo, on voit une porte, une serrure avec un trousseau de clefs et une légende : « derrière la porte, personne ne m'attend ». Juste à côté, en gros plan une double page d'agenda, vierge. Et une autre légende : « trop de temps ».

L'exposition photo proposée par l'ACF (Action Catholique des Femmes), dans le cadre des journées du mois de mars à Rennes, aborde un sujet souvent lourd de conséquences : la solitude et l'isolement des femmes.

Un thème de réflexion pour les adhérentes de l'association mais aussi pour leur partenaire le Secours Catholique qui développe en milieu rural comme en ville des actions spécifiques à destination de ces femmes seules.

 

ACF1

 

La solitude c'est boire un verre de vin toute seule, manger son omelette directement dans la poêle, jouer au scrabble avec une peluche. Autant de petits gestes du quotidien saisis par les photographes amatrices de l'ACF à l'occasion d'une année de réflexion sur la solitude des femmes.

Les photos sélectionnées par l'équipe nationale de l'association après un appel à toutes les adhérentes de France forment une exposition itinérante. On y voit peu de femmes, mais plutôt des moments, des objets ou des lieux symboliques. Et des références aux différents âges de la vie : du couloir d'hôpital ou de maison de retraite jusqu'au pont sous lequel une silhouette, jeune, se recroqueville contre la paroi couverte de graffitis. Les légendes qui les accompagnent « renforcent encore l'image » tient à souligner Françoise Ravary, responsable de l'association pour l'Ille-et-Vilaine.

ACF2On parle ici de « solitude et d'isolement » dit-elle encore, car les deux ne signifient pas toujours la même chose ; on peut être entourée et pourtant seule, comme témoignera dans la vidéo diffusée cette femme victime de violences conjugales qui n'a personne avec qui en parler.

Des espaces dédiés aux femmes

Le cour métrage, réalisé par une équipe du Calvados, qui accompagne la soirée de vernissage de l'exposition à Rennes ajoute en effet quelques éléments de réflexion. La solitude des femmes a bien des origines : deuil, rupture familiale, exil, précarité, violences conjugales... Elle concerne des femmes de tous les âges et de toutes les origines sociales ou culturelles.

Pour y répondre des associations comme le Secours Catholique ont imaginé des espaces d'accueil. Ouverts largement, ces lieux reçoivent pourtant majoritairement des femmes. En Ille-et-Vilaine, deux projets sont proposés, l'un mixte, l'autre non : des groupes de paroles (sur la parentalité notamment pour les femmes chargées de familles) et des séjours de vacances qui offrent la possibilité à une quinzaine de femmes chaque été de partir entre elles, le temps d'une parenthèse.

Ces lieux - « simples et qui peuvent paraître anodins » selon l'animatrice du Secours Catholique - répondent aux attentes de celles qui vivent seules et permettent non seulement de créer du lien mais aussi de construire des relations durables. Avec sous-tendue cette intention forte : faire avec elles et non pas pour elles.

Geneviève ROY

Pour aller plus loin : jusqu'au 23 mars, exposition « Elles et seules » à Carrefour 18 à Rennes

Powered by CoalaWeb

 

On reste en contact

Grâce à cette rubrique, retournons à la rencontre de femmes qui à un moment de leur parcours ont déjà croisé notre webmagazine depuis sa création en juin 2013...

 

L'action sociale derrière les murs

DSCN6543

 

Nous avions rencontré Charline Olivier en décembre 2016 pour la publication d'un premier livre. Elle signe aujourd'hui un deuxième ouvrage, récit de ses deux années d'expérience professionnelle au centre pénitencier de Rennes-Vezin.

Malgré un titre un peu austère - « Derrière les murs : surveiller, punir, réinsérer ? » c'est un ouvrage plein d'humanité dans lequel l'assistante sociale livre une nouvelle série de rencontres.

Des récits vivants, qu'elle retranscrit le week-end, une fois sa semaine de travail terminée, un œil sur ses enfants qui jouent à côté. « Dans mon cerveau, il y a comme un magnéto – dit-elle – il y a des entretiens où le bouton rouge s'allume et je sais que celui-là, je vais l'écrire... »

Lire l'article

Dans la même rubrique, retrouvez également :Le collectif L'Utéruse en guerre contre les dépassements d'honoraires sur les examens gynécologiques,  Martha Diomandé et "les enfants ACZA" qui ne seront pas excisées en Côte d'Ivoire,  Céline Boizard ou l'entrepreneuriat comme "une aventure humaine passionnante" ; Anne Lecourt admise dans la cour des grandes, Michelle Van Hooland et son chat couché.