Trajectoires1

 

Hélène Legoff est bibliothécaire aux Champs Libres à Rennes. Jessie Magana est une militante des droits humains qui a choisi de mettre sa plume au service de la défense des migrant-e-s et de la lutte contre le sexisme.

Lorsque la première décide de proposer des ateliers à destination de jeunes exilé-e-s une fois par semaine, c'est tout naturellement à la seconde qu'elle demande d'intervenir.

Quelques mardis plus tard, l'exposition Trajectoires Sensibles donne à voir textes et illustrations issues de ces rencontres.

 

A la bibliothèque des Champs Libres, à Rennes, la mezzanine est l'espace dédié aux adolescent-e-s. On peut y lire des BD, jouer aux cartes, recharger son téléphone portable ; il y a des canapés, des poufs, la wifi et la « tolérance au bruit y est plus élevée qu'aux autres étages » selon Hélène Legoff. Un endroit « où il fait bon vivre » pour les jeunes rennais-e-s mais aussi les mineur-e-s isolé-e-s en attente de scolarisation. « Ça nous questionnait de les voir tous les jours passer des heures à jouer aux cartes ou sur leurs téléphones et on a eu envie de leur proposer de faire quelque chose » raconte Hélène Legoff.

Ce sera donc un « projet culturel » en mars et en avril dont ont pu bénéficier une quarantaine d'adolescent-e-s ; des ateliers d'écriture d'abord avec Jessie Magana bientôt rejointe par trois illustrateur-trice-s : Marine Frugès, Andrée Prigent et Benoit Morel.

Trajectoire2Dans ces temps d'échanges, il sera question de voyages, de parcours, de familles, des choses importantes laissées derrière soi et de celles trouvées ici... « Le bonheur – écrit Lyzie – c'est de manger à table, d'être dans un pays libre, de m'habiller avec un maillot de foot, de faire les boutiques, de manger dans un restaurant avec une vue magnifique sur la ville de Paris ».

Les jeunes Français-es qui rejoignent les ateliers découvrent d'autres façons de vivre et s'étonnent que des adolescent-e-s de leur âge aient déjà traversé autant d'épreuves. Hélène Legoff parle de « moments de rencontres très forts qui ont changé les jeunes » et d'adolescent-e-s français-es attendu-e-s au CRIJ ou ailleurs qui disaient : « c'est ici qu'on doit être ! »

« Je crois que l'atmosphère a changé »

Jusqu'au 25 mai, ces « Trajectoires Sensibles » sont exposées avec l'envie « que ça se prolonge un petit peu » précise Jessie Magana qui ajoute : « on va laisser un petit cahier pour que les gens dessinent aussi leurs propres parcours ».

Si elle reconnaît que les ateliers du mardi après-midi vont « beaucoup [lui] manquer », les jeunes eux aussi, à l'image de Diallo, attendent une suite. « J'ai trouvé des ami-e-s, j'ai appris à dessiner – témoigne-t-il – et j'aimerais bien faire autre chose si c'est possible ».

« Pour nous c'était aussi une occasion professionnelle de se nourrir avec l'apport de personnes extérieures et de créer du lien avec les jeunes – dit pour sa part Hélène Legoff – notre idée dès le départ était que peut-être ça nous donnerait un élan pour continuer. Maintenant, on n'a pas envie que ça s'arrête ». Parce qu'elle a constaté qu'ils jouaient beaucoup aux cartes, elle envisage de leur proposer de réaliser leurs propres jeux illustrés par leurs soins, et qu'ils pourront ensuite utilisés sur la mezzanine.

« Je crois que l'atmosphère a changé ici ; l'objectif est rempli » se félicite Jessie Magana. Questionnés, les jeunes ont remercié pour cette initiative et en redemandent. « Ils sont tous partants » se réjouit de son côté Hélène Legoff. A suivre, donc...

Geneviève ROY

Trajectoires3

Exposition « Trajectoires Sensibles »Bibliothèque des Champs Libres jusqu'au 25 mai du mardi au vendredi de 10h à 19h ; le samedi et le dimanche de 14h à 19h (période de vacances) ou du mardi au vendredi de 12h à 19h ( période scolaire) ; fermeture le lundi et les jours fériés

Powered by CoalaWeb